facebookgoogle plustwitteryoutube

Un instant s’il te plait !!
442

Michel: nous avons dix minutes et Rachid ne s’apparait pas jusque maintenant … quelque chose d’étrange !!

Rajiv: c’est vrai, cela affecte les liens et autres rendez-vous.

Et un peu de tempe après être entré dans la chambre de dialogues, et commence par saluer ses deux compagnons, puis après la salutation dit :

Je m’excuse pour le retard dans l’entrée, m’a arrêté certaines taches que j’accomplissais, et il n’était pas possible de les annuler.

Michel: permet – moi, Mr: Rachid de dire: que cette caractéristique est généralement connue des peuples arabes et islamiques, le temps n’est pas valeureux chez vous, excuse moi si ma franchise est rude .

Rachid: la plupart de ce que tu as dis est vrai, en vérité nous avons fais tort a nous même et donne aux autres une mauvaise idée à propos de nous ... mais je vais seulement corriger l’erreur de l’attribution de ces comportements erronés à l’Islam.

Michel: si ces comportements ne sont pas de l’Islam, alors de qui sont-ils ?! Je vois que la plupart des acteurs sont les citoyens de votre pays.

Rachid: il y a deux importantes différences entre notre peuple et votre people: la culture est l’environnement. la vérité est que l’environnement, et non l’Islam qui est responsable de ces genres de comportements.

Rajiv: Comment cela, et le supposé est que la religion est un affluent important de la culture de chez vous?!

Rachid: c’est vrai, mais la vérité est que beaucoup de musulmans contemporains ne respectent pas les enseignements de leur religion, soit par leur ignorance de ces enseignements, et soit par négligence, et quand se cachent l’impact de la religion et la conviction à l’homme, il est soumis à l’impact de l’environnement qui l’entoure.

Michel: Quel est l’impact de l’environnement dans ce que nous parlons ?

Rachid: je vais t’expliquer : vous par exemple dans votre pays, depuis des temps anciens vous vivez dans un climat vachement froid, les lois de survie vous ont obligé à connaitre les effets de ce climat, alors vous épargnez les aliments pour l’hiver, vous regroupez les bois de chauffage ou carburant se préparant à faire face à son froid .. de la même manière, l’environnement s’est imposé sur vous avant la réflexion et l’organisation à adopter des comportements précis et connus du facteur de temps.

Mais nos pays se situent dans les zones modérées, ou chaleur modérée, et elle est caractérisée par la modération de son climat la plupart des saisons de l’année, ainsi que l’abondance de ses récoltes et ses richesses, un peu d’effort, et peu de calcule et d’organisation suffisait pour maintenir la vie à l’intérieur, ce qui a influencé sur le comportement des habitants à l’intérieur, alors ils se sont orientés vers la tendresse, ou dire : la paresse et l’inactivité- qui est renforcée par la chaleur -, et n’ont pas senti que le manque de précision et l’anticipation pour le facteur du temps influence leur survie.

Rajiv: il n’y a pas de doute que l’environnement a un impact fort sur l’homme, la résistance contre son impact a besoin d’un influent plus fort que lui, est-que l’Islam ne change pas cet impact négatif de l’environnement, parce qu’il ne considère pas ces choses ou parce qu’il ne peut pas ?

Rajiv: mais en ce qui concerne son incapacité, ceci a de nombreux facteurs qu’on ne peut pas aborder ici maintenant, mais on peut généralement dire que l’Islam a pu organiser les communautés qui ont fais de lui leur référence, il a également organisé la vie de ses adhérents à tout moment, il y a des modèles éclairantes dans ce domaine.

Michel: peux-tu nous mentionné certains de ces modèles ?

Rachid: il y a de nombreux modèles, y compris :

Amara ibn Khuzaymah ibn Habit raconte qu’il a entendu le calife Omar ibn al-Khat tab dire à son père Khuzaymah : qu’est-ce qui vous empêche de planter votre terre ? mon père lui a dit : je suis un vieil homme, je mourrai demain, Omar lui dit : j’ai déicide que tu va surement la planter, alors Amara a dit : j’ai vu Omar ibn al-Khat tab avec mon père qui la plantais de sa main, et le compagnon Abdullah bina Massoud a dit : ( je déteste l’homme que je vois vain, il n’est pas occupe dans un travail de ce monde ni de l’au-delà), et dit Abduh-Rahman le fils de l’Imam Abid Hatem AR-Razi – racontant l’état de son père - : ( peut-être qu’il est en train de manger et je lui lis quelque chose, en train de marcher et je lui lis, en train d’entrer au toilette et je lui lis, et rentre dans la maison pour chercher quelque chose et je lui lis ).

Rajiv: mais, est-ce que l’Islam a établit l’importance du temps dans ses enseignements, afin d’être une guide pour celui qui le suit à n’importe quelle époque ?

Rachid: oui, l’Islam a élevé le temps et son importance dans le Coran et la Sunna, donc celui qui regarde au Coran, la Sunna du Prophète de l’Islam et la biographie des compagnons et disciples. va trouver seulement l’élévation du temps et la ponctualité dans tous les cas, et les manifestations de ceci : Dieu a juré dans livre plus d’une fois par un temps précis, Il a dit : (Par l’Aube ! / Et par les dix nuits ! ) [Al-FAJR: 1-2], et Il a dit : (Par la nuit quand elle enveloppe tout ! / Par le jour quand il éclaire !) [Al-Layla: 1-2], et Il a dit : (Par le Temps !) [A-Ars: 1], et Il a souligne que la création du soleil et la lune pour connaitre le nombre d’années et le calcule fiaient partie de ses signes.

Et cela a été appliqué dans la plupart des cultes islamiques, toutes les vénérations sont liées au temps, le commencement et la fin, le temps fixé pour chaque culte fait partie des conditions de la validité de ce culte et de son acceptation, pour cela, la loi islamique a confirmé cette dimension importante, c’est le respect du temps et l’obliger comme une coédition pour accepter ces actes de culte, par exemple, Dieu (le Très-Haut) dit:

Il y a de nombreuses preuves concernant le temps dans la Sunna du Prophète ( que la paix et le salut soient sur Lui ) d’ou la Sunna prophétique a axé sur le temps, et a donné d’importance à ce sujet comme le Coran, le Prophète ( que la paix et le salut soient sur Lui ) la valeur de la ponctualité des rendez-vous, et cela dans sa parole : ( les musulmans respectent leur condition ), donc déterminer une date pour une réunion ou une rencontre est une exigence de chaque individu sur lui-même l’engagement du délai, et s’il contredit, alors il a contredit ce qu’il a exigé sur lui-même, le Prophète ( que la paix et le salut soient sur Lui ) a compté le viole du promesse parmi les qualités de l’hypocrite, Il a dit : ( les signes de l’hypocrite sont trois : quand il parle il ment, et quand il promet il ne respect pas sa promesse, et quand on lui confie quelque chose il trahit ), donc cet individu en retard et violant la promesse par manque de respect et mépris a promit et a contredit .

Michel: mais l’importance du temps est valeur commune entre toutes les cultures et civilisations, qu’est-ce que l’Islam a ajouté à cette valeur ?

Rachid: l’Islam a ajouté trois dimensions principales à la valeur d’investissement du temps et son organisation : premier : c’est le terme, le temps est la plus précieuse chose que l’homme peut posséder, c’est sa vie, et le temps ne peut être devancé ou retardé, ou augmente, et s’il est perdu, il n’y a pas l’espoir de son retour, donc pour cela, l’Islam a exhorté à investir le temps jusqu’ à la dernière mesure possible, et c’est la fin de la vie humaine, mais l’a lié à ce qu’il y a après sa vie jusqu’à sa résurrection et son jugement le jour de la résurrection, l’Islam a exhorté également le musulman à faire le maximum de profits même dans les difficiles circonstances, le Prophète ( que la paix et le salut soient sur Lui ) a dit :

La deuxième dimension est: l’obligation, l’Islam a fait que la valeur de l’investissement de temps et son organisation vient de la considération que cet organisation et l’investissement n’est pas une option pour le musulman, mais une obligation sur lui, et cela à partir que son âge – qui est le délai de sa vie pour son travail – n’est pas sa propriété exclusive, mais un don du Seigneur pour l’investir dans ce qui plait au Seigneur d’une meilleur façon, l’Islam de ce point a fait du temps le capital dont l’homme est tenu responsable de la façon qu’il l’a dépensé et investir, d’où le Messager de Dieu ( que la paix et le salut soient sur Lui ) a dit : ( ne vont pas disparaitre les pieds d’un esclave le jour de la résurrection jusqu’il soit posée la question sur quatre qualités : sa vie, dans quoi l’a t-il épuise ?.....), et le Messager de Dieu ( que la paix et le salut soient sur Lui ) a dit :( deux grâces dans lesquelles beaucoup de gens sont lèses : la santé et le temps libre ), Il a également dit : ( profitez de cinq choses avant cinq autres : ( ta vie avant ta mort, ta santé avant ta maladie, ta liberté avant d’être occupé, ta jeunesse avant ta vieillesse, la richesse avant la pauvreté ), et c’est sans doute que le compte- rendu est en fonction du capital, Dieu ( le Très Haut ) a dit :

La troisième dimension est : l’émetteur et la peine pour cette valeur, donc le temps est des variables externes qui est difficile à un autre en dehors de la personne lui-même d’avoir l’autorité sur lui, ou la possibilité de le contrôler, c’est pour cela l’Islam a fait que les incitations internes d’un musulman montent et dépassent les incitations et les motifs matériels, et d’ici vient l’importance de la surveillance de conscience (auto) comme un facteur clé pour ajuster l’offre minimum acceptable, donc l’autocensure dans l’Islam est la crainte du jugement de Créateur, et la cupidité de récompense, c’est ce qui appelé le musulman a user son temps dans ce qui lui est bénéfique et bénéfique à sa nation .

Michel: cette religion est étrange !elle s’intervient dans toute chose dans la vie humaine, ne laissse pas de choix à l’homme, même dans sa vie privée.

Rachid: non, il donne de l’espace pour la diversité et les choix de l’homme, mais il ne laisse pas d’espace pour que l’occupent d’autres méthodes que par le biais de son système, et ceci est conforme à la vision islamique de l’homme, l’univers et la vie que j’ai expliquée parmi ses aspects auparavant.

Donc l’Islam regarde la valeur du temps , non seulement du côté de l’investissement physique qui va dans les aspects administratifs ou économiques, mais sa vision transcendas et beaucoup plus haut que cela, donc l’homme du point de vue islamique, avant d’être un facteur ou producteur dans les domaines banales ou matériels, il a peur de la punition de Dieu et espère sa récompense, il observe Dieu dans toutes ses paroles et ses actes, donc l’investissement du temps et l’organiser dans l’Islam ne signifie pas une idée abstraite se vise à exploiter le temps, et en conséquence de cela, beaucoup de profits matériels et productions, au contraire elle est plus haute, c’est le but de l’âme qui provient de la crainte de la résurrection, le jour de compte et de punition .

Rajiv: j’ai une autre parole concernant le comportement de certains musulmans, mais je préfère la retarder à la rencontre prochaine ... au revoir.